Notre histoire

50 ans d’existence!

C’est en 1969 que naît le club de rugby de Domont, alors appelé USO Domont Rugby Club et en 1970 que le club participe à son 1er championnat, en 5ème série.

En 1982, après avoir gravi les échelons, le club monte en 1ère série et en 1983 s’installe au stade des Fauvettes, inauguré pour l’occasion par le Stade toulousain de Skrela et Villepreux (champion de France en 1984).

  • 1984/1985 : montée en honneur ; l’équipe deux est championne D’IDF. Le stadoceste Tarbais avec Philippe Dintrans affronte la sélection IDF aux Fauvettes.
  • 1986/1987 : l’USOD gagne le challenge Tauziet.
  • 1987/1988 : Domont est champion d’Ile-de-France honneur ; monte en 3e division aux dépens de Dijon.
  • 1988/1989 : Domont finit 1er de poule et perd contre Commentry à Vierzon pour la montée en fedérale 2. Pour la fête des sports, un match est organisé entre l’AS Montferrand et le Stade Aurillacois aux Fauvettes.
  • 1989/1990/1991 : Domont est dans la poule de l’Est, joue contre Strasbourg, futur champion de France. Les juniors Balandrade perdent en 16e.. Les cadets échouent en 1/4 de finale du championnat de France C.
  • à Rouen : Domont bat Gravenchon et accède en 2e division fédérale.
  • 1992/1993 : Domont gagne à Maisons-Laffitte, se qualifie pour les « play offs » et, sur le terrain détrempé de Houilles, perd cotre L’ US Métro (14/9) en 1/16e de finale.
  • 1993/1994 : Domont se qualifie en play offs pour sa deuxième saison en 2e division et perd à la dernière minute contre le Stade Français (15/13.)
  • 9 participations aux phases finales en 9 saisons de division 2 avec en point d’orgue un match de montée contre Limoges, entraîné alors par Pierre Villepreux.
  • 1996/1997 : première place nationale avec 871 points inscrits et un goal-average de plus de 500 points, Domont est lauréat du trophée 51-Midi olympique et du trophée ELF.
  •  : Domont perd en 16e de finale contre Arras (23/19) à Epernay.
  • à Châteaudun : Domont accède à la Fédérale 1 en battant Auxerre.
  • 2002/2003 : c’est le dur apprentissage de la F1 et Domont redescend en F2. Il a tout de même fait match nul contre Bourg-en-Bresse 9/9 et contre Oyonnax 20/20 aux Fauvettes.
  • 2003/2004 : le règlement de la FFR a changé : le 1er de poule monte directement. le Stade domontois Val-d’Oise finit premier de sa poule du Championnat de France de rugby à XV de 2e division fédérale et accède pour la deuxième fois en première division.
  • 2004-2005 : le club termine 8e de la poule 1 et se maintient.
  • 2005-2006 : le club termine 6e de la poule 3 de Fédérale 1. Non qualifié, il doit jouer les play-down où il termine 1er de la poule 2, ce qui lui permet de se maintenir. Vainqueur de l’US La Seyne en quarts de finale, il est vaincu en demi-finales par Lannemezan.
  • 2006-2007, Domont termine à la seconde place de la poule 1 de Fédérale 1 et se qualifie pour le trophée Jean-Prat, qu’il termine à 3e place, non qualificative, de la poule 5.
  • 2007-2008, le club termine 6e de la poule 2 de Fédérale 1. Non qualifié, il doit jouer les play-down où il termine second de la poule 1 lui permettant de se maintenir et est éliminé en huitièmes de finale par le club de Saint-Nazaire.
  • 2008-2009, le Stade domontois Val-d’Oise termine 7e de la poule 1. Non qualifié, il doit jouer les play-down où il termine troisième de la poule 5, et est relégué en division inférieure.
  • 2009-2010 en Fédérale 2, le Stade domontois Val-d’Oise se qualifie pour les phases du championnat de France de Fédérale 2 où il élimine l’ES Vitry-sur-Seine en 32e avant d’être éliminé en 16e de finale contre le RC Suresnes. À l’issue de la saison, le Stade domontois, bien qu’ayant obtenu son maintien sportivement, est rétrogradé administrativement. Toutefois, compte tenu de la qualité formatrice et du rayonnement sur la région, la Fédération française de rugby à XV autorise le club de Domont à repartir en Fédérale 3 pour la saison 2010-2011.
  •  2010-2011, le club change de nom devenant le Stade domontois rugby club (SDRC) et reprend la compétition en Fédérale 3. Terminant premier de la poule 3 du secteur Nord-Est, il se qualifie pour les 32e de finale du championnat de France mais perd contre le club de Champagnole.
  • 2011-2012, le club, toujours en Fédérale 3, termine de nouveau premier de la poule 1 du secteur Nord-Est et se qualifie pour les 16e de finale du championnat de France mais perd contre le Rugby club auxerrois.
  • Invaincu durant la saison régulière 2012/2013, en Fédérale 3, le club défait lourdement le Rugby Épernay Champagne lors du 16e de finale qui lui permet de retrouver la Fédérale 2. Après deux victoires contre le Stade poitevin rugby puis le Stade Rouennais rugby, le club atteint la demi-finale du championnat de France mais perd contre l’AS Saint-Marcel/L’Isle d’Abeau.
  • À l’issue de la saison 2013/2014 le club finit à la 7e place de la Poule 1 de Fédérale 2.
  • La saison 2014-2015, se fait sans Zurab Mtchedlishvili qui a décidé, à 43 ans, de prendre sa retraite et termine à la 8e place de la Poule 2 de Fédérale 2.
  • Engagé dans la poule 1 de Fédérale 2 pour la saison 2015-2016 le club termine également à la 8e place.
  • La saison 2016-2017 verra le Stade domontois terminer à la 10e et dernière place de la poule 1 de Fédérale 2 mais reste à ce niveau suite à un changement du nombre d’équipes en Fédérale 2 passant de 10 par poule à 12.
  • Le sauvetage précédent ne se renouvellera pas lors de la saison 2017-2018, le Stade domontois termine à la 12e et dernière place de la poule 1 de Fédérale 2 et est relégué en Fédérale 3 pour la saison 2018-2019.
  • La saison 2018/2019 est celle de la reconstruction, Domont joue le haut du tableau et termine 5ème de la poule 1 et accède au 1er tour du championnat de France. Le Stade domontois s’inclinera au 1er tour devant Courbevoie, finaliste et qui montera en Fédérale 2.
  • La saison 2019/2020 sera celle de la confirmation et verra le Stade domontois dominer la poule 1 en finissant 1er avec 10 points d’avance sur le second au moment de l’arrêt de la saison à cause du COVID19. La FFR propose la montée en Fédérale 2 aux 1er de poule de Fédérale 3. Le Stade domontois accepte et retrouvera donc la Fédérale 2, 2ans après l’avoir quittée.
Retour des anciens pour la reconstruction en mai 2017

La soirée des partenaires en septembre 2018

Le discours du président de la FFR, Bernard LAPORTE
Remise de maillot du Racing 92 au président S. VIDAL par les joueurs, Census JOHNSTON, Dan CARTER, Dimitri SZARZEWSKI et l'entraineur Laurent TRAVERS